Masculins / ASSE - OL

Bien au-delà du derby !

Publié le 29 novembre 2014 à 20:00:00
Certes la rivalité historique est toujours un élément prépondérant lorsque les deux clubs s’affrontent, mais il y aussi d’autres données importantes pour ce 109ème derby de l’histoire…

Les fans les plus ancrés dans leur soutien l’attendent toujours avec la même ferveur. C’est pour eux le rendez-vous de la saison. D’un côté, ils imaginent sans se forcer qu’ils feront la route retour sourire aux lèvres comme lors des 15 derniers déplacements. De l’autre, ils se disent qu’enfin la roue va tourner. Un supporter raisonne avec son aveuglement. Et tant qu’il ne déborde pas d’un cadre acceptable, il fait partie du décorum.

Mais un derby est aussi un match placé dans une journée de championnat qui peut avoir des retombées sur le classement, les ambitions à venir. Ce 109ème derby, comme ceux de la saison dernière par exemple, en fait partie. Quatre points d’écart entre les deux clubs. C’est peu. Imaginons le succès de l’un des deux et cela changerait la donne tout en exerçant des ondes très positives. Un derby en clôture de cette 15ème journée, synonyme de vision parfaite par rapport à la  situation des Phocéens, Parisiens, Nantais, Rennais, Girondins qui auront joué avant. L'OM et le PSG, par exemple, se sont déjà imposés...

Les Verts, quatrièmes la saison dernière et devant les Lyonnais (ce qui n’étaient pas arrivés depuis une éternité), enchainent les matches. Ils vont jouer leur 22ème rencontre officielle. Ils ont forcément laissé des plumes jeudi soir en Ligue Europa. Un groupe en manque de buteurs comme l’attestent leurs chiffres. Mais un collectif solide à l’image de sa récente prestation à Nantes. Il y a des individualités et des vertus collectives qui seront certainement boostées par la particularité de ces 90 minutes.

Les Olympiens ont été petits bras à Bastia mais ils ont ajouté un 10ème match à leur impressionnante série d’invincibilité. Quand on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre ! En Corse, l’OL a fait le minimum dans un contexte particulier sans oublier que c’était un match de reprise. A 60 kilomètres de leurs bases, ils auront « évidemment » retrouvé toutes leurs motivations. Le célèbre chaudron est devenu « leur maison »  depuis 15 déplacements… avec des scenarii incroyables. Qui a oublié celui de la saison dernière… ou encore les buts de Govou, de Benzema… dans le temps additionnel pour changer la face des visages? L’OL revient à Geoffroy-Giuchard avec le retour de Fekir, mais sans Grenier et Gourcuff. L’OL dans son traditionnel 4-4-2 en losange pour jouer et des atouts sur le banc si nécessaire. Et une remarque : au coup d’envoi, l’OL aura déjà remporté un match : celui des joueurs présents dans le groupe formés dans ses murs. Un argument non négligeable…


AS Saint-Etienne - OLLe classementLe calendrier

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte