Masculins / ASSE - OL

La conférence de presse d’Hubert Fournier

Publié le 28 novembre 2014 à 12:30:00
Le point hebdomadaire de l’entraineur lyonnais, 48h avant le 109ème derby…

POINT SANTE

« Il y a quelques petites incertitudes. Milan Bisevac a pris une béquille à l’entrainement. Cela avance bien. En ce qui concerne Yoann Gourcuff, on est au jour le jour… Clément Grenier sera absent. Il est peu vraisemblable que le voit d’ici la fin de l’année. Une petite adhérence a lâché sur une frappe. Lindsay Rose est suspendu ».

Est-ce-que il y a un favori dimanche soir ?
« C’est dur de trouver un favori dans ce genre de match. C’est l’équipe qui l’abordera le bien, qui mettre le plus d’intensité. Cela va se jouer sur pas grand-chose. Il ne faut pas jouer le match avant. On va faire ce que l’on sait faire quel que soit ce que proposent les Stéphanois. Des Stéphanois qui ont des problèmes pour marquer mais qui défendent bien. En ayant joué jeudi soir en Ligue Europa, on sait que la mise en route est parfois difficile. A nous de faire le nécessaire ».

La pression est-elle plus sur l’ASSE ?
«On peut le penser. Les Verts jouent à domicile. Cela fait quelques temps qu’ils ont du mal à enclencher une victoire probante. Il y a une obligation de résultat. Si on venait à l’emporter, ils seraient à 7 points. Il y aurait un petit écart ».



Est-ce-que vous sentez l’importance de ce match ?
« Oui. On le sent au club, en ville. Tout le monde est dans le derby. Le président ? Evidemment.  Le jour où il ne fera plus sentir que ce match est très important, qu’il n’a plus l’adrénaline, cela signifiera qu’il faut qu’il passe à autre chose. Après cela reste un match de football. Ce n’est pas un défi personnel.  C’est un projet collectif. Je suis heureux d’y participer. C’est peut-être le vrai seul derby qui existe en France. Il pousse tout le monde. J’aime bien le folklore qu’il génère mais il faut savoir recentrer le débat sur le terrain».

Etes-vous dans les mêmes dispositions que Rémi Garde la saison dernière ?
« Non. Le contexte n’est pas le même. La saison dernière, les supporters lyonnais n’avaient pas été autorisés à se déplacer. Ils seront présents dimanche soir. Il n’y a pas eu d’huile sur le feu. C’est différent »

Quels sont vos rapports avec Christophe Galtier ?
« J’ai de très bons rapports avec lui et avec son staff. J’ai fréquenté Alain Blachon à Guingamp. On respecte ce staff pour le travail qu’il a effectué et qu’il fait ».

Allez-vous jouer sur la longue invincibilité lyonnaise à Geoffroy-Guichard ?
« On peut considérer que c’est un support psychologique… »

Le retour de Nabil Fekir est-il un soulagement ?
« Oui, car il compte dans ce début de saison et offre des solutions à l’entraineur »

Etes-vous dépendant du tandem Lacazette/Fekir ?
«Comme tout entraineur lorsqu’il a de bons joueurs. Ce sont des joueurs performants, importants. Ils ont des affinités techniques, une approche similaire dans leurs déplacements, des connections naturelles, innées. Ils créent le danger sur eux et autour d’eux ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte