Masculins / Conférence de presse

«Je prends plus de responsabilités»

Publié le 20 novembre 2014 à 12:53:00
Le portier lyonnais vit un très beau début de saison. Sélectionné avec le Portugal et brillant avec l’OL, Anthony Lopes ne veut pourtant pas s’arrêter en si bon chemin. L’objectif, être impérial encore et toujours avec son club pour devenir numéro 1 en sélection.

Le gardien lyonnais s’est retrouvé mardi soir dans le Théâtre des rêves d’Old Trafford, au milieu des plus grands noms, comme Ronaldo, Messi Di Maria, Aguero… Preuve, s’il en fallait une, qu’Anthony Lopes ne cesse de prendre de l’épaisseur. De quoi de devenir légitimement un candidat de plus en plus sérieux à la première place dans la hiérarchie des gardiens portugais. « C’est très bien ce qu’on a fait, dans un match compliqué. La victoire est là. J’attends mon heure avec impatience. On verra. Ça passe par des bonnes performances en club ». A l’OL, le portier de 24 ans taille patron.

Anthony Lopes est souvent décisif dans les victoires de son équipe. Dans une défense qui a pris ses marques, il rassure. « Bisevac et Umtiti est un extraordinaire duo. La stabilité fait beaucoup de choses au haut-niveau. Les automatismes sont importants. Un gardien doit diriger ses joueurs. J’engrange de plus en plus de confiance. J’ai un autre regard par rapport à mes débuts. Je prends davantage mes responsabilités, même si il ne faut pas s’enflammer sur des sorties compliquées ». Ne pas s’enflammer est aussi le mot d’ordre à l’heure de remettre le bleu de chauffe.

Les Lyonnais restent sur une très belle série de cinq victoires de rang en championnat. Pas question pour autant de se relâcher. La mauvaise période du début de saison a servi. « Il faut rester humble. On sait d’où on vient donc ça nous permet de rester les pieds sur terre ». Le coach Hubert Fournier est aussi là pour leur rappeler. « Ce qui peut nous porter préjudice, c’est qu’on s’enflamme. C’est normal qu’il nous mette des petites tapes derrières les oreilles…Ses consignes sont claires. On essaie de les appliquer ». Et tout cela porte ses fruits. Notamment contre les cadors du championnat. Des succès face à Lille, Marseille ou encore Monaco, un nul à Paris… « Il n’y a pas de complexe par rapport aux gros. C’est énorme mais il ne faut pas s’arrêter là-dessus ».

La trêve internationale bouclée, c’est à Bastia qu’il faudra reprendre le rythme. « Je ne pense pas que la trêve soit un inconvénient. Ca a permis à certains de se reposer, de se ressourcer. Elle a été bénéfique…On va à Bastia pour gagner, continuer notre bonne série. Il faudra répondre présent dès le début du match ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte