Masculins / OL - EAG

« Etre exigeant avec soi-même »

Publié le 08 novembre 2014 à 09:00:00
Le capitaine Maxime Gonalons fait son retour après avoir purgé son match de suspension… Il est question de plaisir, d’exigence, de fierté, de méfiance, d’ambitions, du temps qui passe, de sa récente paternité… de la venue de l’EAG ou encore du Clasico…

Toujours là fidèle au poste pour servir le collectif. Cela faisait 32 matches de rang en intégralité qu’il était présent pour conduire ses coéquipiers. Trois cartons jaunes ont eu raison de « son stakhanovisme ». « C’est toujours sympa, ce genre de chiffre. J’essaie d’être régulier. J’ai la chance, je touche du bois, d’être épargné par les pépins physiques. Et puis je fais moins de fautes idiotes sanctionnées de cartons. Je suis plus malin, j’ai progressé… C’est une bonne chose pour moi, pour l’équipe.» Absent sur la pelouse à Nice, mais présent avec le groupe. «Pour moi, c’était logique de faire le déplacement avec le président. Je suis le capitaine. Je suis attaché au club, à l’équipe. J’étais avec elle dans le vestiaire avant et après… J’ai dit quelques mots… sans perturber les joueurs. C’est stressant à vivre de la tribune. On est impuissant. On est là sans être là. Au final, cela s’est bien passé. L’équipe a répondu présent et c’était important de gagner à l’extérieur ».

Un succès qui prolonge la série d’invincibilité désormais de 8 matches. « Bien sûr, on en parle entre nous de cette série. C’est positif et on a envie de la poursuivre. Nous sommes revenus au premier plan. On ne veut rien lâcher. On n’a rien gagné à ce jour et on doit progresser. Cette série permet de travailler plus sereinement à l’entraînement… Pas de relâchement. Tout peut aller très vite en football ». Et les ambitions ? « On est des compétiteurs… On se donne les moyens en championnat pour retrouver la Coupe d’Europe la saison prochaine. L’Europe, c’est dans les gènes du club… ». Quelle Europe Maxime ? « Ah, la Ligue des Champions, c’est particulier… C’est énorme… ».

L’élimination en barrage d’accession à la Ligue Europa a donc changé la donne du calendrier pour la première fois depuis près de 20 ans. « Cela fait de longues semaines… Cela permet de plus travailler tactiquement, physiquement aux entraînements. C’est un rythme complétement différent de ce que l’on connaissait en jouant tous les trois jours. Personnellement, je préfère enchaîner les rencontres…». Le capitaine olympien qui poursuit aussi son travail avec son coach personnel. « Cela fait cinq ans que l’on bosse ensemble en fonction de mes ressentis… On cherche les petits détails… Pas question de tirer sur la machine… Tout est clair avec le club qui est au courant… ».

Retour au terrain pour le grand Max avec la venue d’une équipe mal classée. La cinquième victoire se profile à l’horizon ? « Attention, c’est un match à prendre très au sérieux. Ce genre de rencontre est toujours compliqué. L’EAG n’est pas dans une situation confortable même si elle a battu Bastia. Il va falloir bien se préparer et ne pas croire que c’est gagné d’avance… ». L’occasion de retrouver Jérémy Pied, son partenaire de promotion. « On a été formés ensemble. On a passé de belles saisons chez les jeunes sans rien gagner. Je suis son parcours. Je lui souhaite le meilleur et qu’il redevienne passeur, buteur… ».



Le temps passe. Et déjà une sixième saison au plus haut niveau pour le milieu de terrain. « Je ne pensais pas en arriver là. Cela aurait pu ne jamais arriver avec les pépins de santé que j’ai eus. Ce n’est que du bonheur. C’est exceptionnel de vivre cela. Alors je me donne à fond. Une carrière passe très vite. Les anciens ont bien raison de le répéter. Une belle carrière dure une quinzaine de saisons pour les meilleurs. Il faut être conscient de tout cela. Une raison supplémentaire pour se faire plaisir. Une raison pour être toujours exigeant avec soi-même. Le rêve, celui du gamin, est devenu réalité il y a un peu plus de 5 ans… ». Et d’ajouter, « je suis fier aussi d’être devenu ce que je suis à l’OL, mon club… ». Une histoire qui devrait se prolonger sur le papier : « On est proche d’un accord avec le club pour une prolongation jusqu’en 2018. Il reste quelques détails à régler. Le club montre sa reconnaissance à mon égard et je l’en remercie. On verra ensuite ce qui se passera… Je veux d’abord aller  le plus loin possible avec l’OL... ».

Joueur, capitaine et papa depuis peu. « Cela change ta vie d’homme. C’est une étape de plus dans ma vie, dans celle de ma femme… Désormais, on est trois. On est épanouis… ». Une vie bien remplie qui ne l’empêchera pas de regarder dimanche  le célèbre Clasico. «Cela va être intéressant de suivre cette opposition. Il va y avoir de l’intensité… Cela fait partie des bons matches à regarder. Un résultat idéal ? D’abord que ce soit intéressant, agréable à suivre… Je suis curieux de voir ce que cela va donner ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte