Masculins / OL - LOSC

« Un moment compliqué à gérer »

Publié le 05 octobre 2014 à 06:24:00
Après un vrai faux-transfert vers Lille puis une relégation avec Sochaux, Sébastien Corchia peut enfin savourer ce qui lui arrive aujourd’hui, un bon début de saison avec…le LOSC.

Le latéral droit de formation, tout aussi performant un cran plus haut, se remet même à rêver d’un Euro 2016 avec les Bleus, là où il a rencontré Lacazette et Grenier, ses adversaires du week-end.

Comment juges-tu ce début de saison lillois ?
« Je pense qu’on réalise un bon début d’exercice 2014-2015, comme en témoigne notre position au classement de la Ligue 1. Concernant l’Europa League, nous n’en sommes qu’aux prémices, donc difficile de se prononcer pour l’instant. Dans l’ensemble, on est assez satisfaits même si tout n’est pas parfait. Nous conservons une marge de progression, ce qui s’avère être encore plus intéressant pour la suite. À nous de continuer sur cette voie ».

Penses-tu que le LOSC puisse faire aussi bien que l’année passée ?
« Vous savez, comme on dit : «tout est possible dans le football». Alors pourquoi pas ? La saison est longue, il ne faudra prendre aucun match à la légère et ne pas perdre de points bêtement. Une chose est certaine, nous allons essayer de faire aussi bien voire mieux, oui. La motivation est bel et bien présente ».

Comment as-tu vécu cette période d’indécision, d’attente, lors du stand-by de ton transfert à Lille ?
« C’était un moment compliqué à gérer pour moi, d’autant que je ne m’y attendais pas. Il a fallu passer à autre chose rapidement et surtout, ne pas baisser les bras. Finalement, tout est rentré dans l’ordre. J’ai également pu compter sur le soutien sans faille du LOSC, des supporters et de ma famille. Ce qui m’a encore plus motivé à revenir à Lille ».

L’OL, l’OM ou encore Bordeaux ne sont pas sur la scène européenne. Quelle conséquence peut avoir cette donnée sur le scénario du championnat ?
« Ne participer à aucune compétition continentale peut jouer en leur faveur en effet. De notre côté, nous disputons beaucoup de matchs, quasiment tous les trois jours depuis la reprise. On doit également gérer l’effectif et les blessures. Néanmoins, en termes de motivation et d’expérience, jouer une Coupe d’Europe reste très intéressant. Même si celle-ci nous demande davantage d’énergie, nous comptons bien figurer sur tous les tableaux ».

Quel regard portes-tu sur l’Olympique Lyonnais de cette saison ?
« L’OL est une formation assez jeune, avec beaucoup d’éléments issus du centre de formation. Elle joue bien au ballon et sait se montrer particulièrement dangereuse offensivement. Il faudra s’en méfier, même si nous disposons également d’un groupe de qualité. Restons sérieux. Je suis convaincu que nous avons les moyens d’aller chercher un résultat positif à Gerland ».

Comment vois-tu cette confrontation entre une des bonnes attaques du championnat et la meilleure défense du championnat ?
« Cette opposition risque de se jouer sur des détails. La partie pourra basculer dans un sens comme dans l’autre en un instant. La moindre erreur pourrait se payer cher. C’est souvent le cas lorsque deux équipes de haut niveau se rencontrent. Pour nous joueurs, la motivation n’est pas compliquée à trouver avant ce genre d’affiche ».

Restons sur l’attaque lyonnaise. Quel joueur offensif redoutes-tu le plus ?
« Très honnêtement, je ne me focalise jamais sur un adversaire en particulier. J’aborde les matchs de la même manière. Sur le plan défensif, le LOSC a montré une certaine solidité depuis le début de la saison, dans la continuité de la précédente. Concentrons-nous sur nous-mêmes et continuons notre bout de chemin ».  

Que t’apporte dans ton jeu cette polyvalence dans le couloir droit ?
« Indéniablement, c’est un avantage puisque ça me permet d’étoffer mon jeu et de continuer à m’améliorer. Maintenant, comme je le dis souvent, je me considère plus comme un latéral droit, le poste où je me sens le mieux. Après, le coach fait ses choix et ça ne me pose aucun problème d’évoluer plus haut sur le terrain, surtout que ça apporte des solutions supplémentaires. Je suis avant tout au service de l’équipe ».



Passons à l’Équipe de France. L’Euro 2016 est-il devenu un objectif dans ta tête ?
« Je suis quelqu’un d’ambitieux, donc j’y pense, forcément. J’ai évolué dans toutes les catégories tricolores depuis les moins de 17 ans. Mon objectif est donc d’atteindre le plus haut niveau possible. J’essaie de me concentrer sur mes performances en club, le terrain fera le reste.  À moi de réaliser de bonnes prestations avec le LOSC et on verra par la suite. La sélection nationale reste en tout cas dans un coin de ma tête ».

En parlant des Bleus, tu as évolué avec Alexandre Lacazette et Clément Grenier en Espoirs. Es-tu toujours en contact avec eux ?
« Oui, on essaie de garder de bons rapports entre nous. Le groupe s’entendait très bien lorsque nous évoluions en Espoirs. Et même si on n’échange pas forcément très souvent, on est toujours contents de se retrouver lorsque l’on joue les uns contre les autres. Ce sera sympa de les revoir ».

Peux-tu nous dire un mot sur ces deux éléments ?
« L’un comme l’autre ont beaucoup de qualités, comme le prouvent leurs performances sur le terrain. Alexandre Lacazette a énormément progressé ces derniers temps, en prenant une nouvelle dimension à Lyon. Grâce à sa rapidité et à son adresse, il parvient à se montrer dangereux, même sans avoir forcément de l’espace. De son côté, Clément Grenier dispose d’une excellente qualité de passe et de coup de pied arrêté. Malheureusement pour lui, il a été embêté par les blessures. Toujours est-il que ce sont de très bons éléments ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte