Masculins / FC Nantes - OL

Une dynamique à conserver

Publié le 27 septembre 2014 à 20:00:00
L’OL enchaine les bons résultats depuis trois journées… les Canaris ont bien débuté leur saison… L’occasion pour les deux équipes de poursuivre sur leur élan…

Le FC Nantes compte un point de plus que l’OL. Les deux clubs sont dans la première moitié du classement. L’OL a bien redressé la barre après avoir pris seulement 3 points lors des quatre premières journées. Les Canaris ont eu plutôt un parcours régulier. Des Lyonnais au rendement supérieur depuis la dernière trêve internationale avec des retours de l’infirmerie (Fékir, Umtiti, Gourcuff.. et plus récemment de Bedimo), une condition physique en net progrès… Dans les rangs nantais, le vécu du premier exercice en L1 a bonifié le collectif ; un collectif plus solide, à l’image du registre défensif, certainement moins timoré même si cela ne se traduit pas en termes de buts (5 seulement).

L’OL a donc explosé de faibles merlus après avoir accroché les ogres parisiens et pris le meilleur dans la douleur sur les Monégasques. Le temps joue pour les coéquipiers de Maxime Gonalons ; ce temps qui va redonner de plus en plus de jambes à Gourcuff, Bedimo… Bisevac en attendant Grenier, Dabo, Benzia, Fofana… Ce temps qui devrait huiler le jeu olympien. On l’a vu face à Lorient, il mélange par exemple vitesse en contres et possession de balle. Un OL qui s’appuie sur ses forces plutôt que de jouer en fonction de l’adversaire. Cela peut être payant dans le sillage des Fékir, N’Jie, Lacazette… Et comme Gonalons est redevenu le taulier du milieu bien épaulé notamment par Ferri… sans oublier l’irréprochable Jallet… le polyvalent Tolisso… Samuel Umtiti… ou encore, évidemment, l’ange gardien Lopes capable de faire le résultat  sur sa seule partition.

Le septuple champion de France a un coup à faire à Nantes où l’AS Monaco s’était imposée. Reste à prendre en défaut un bloc défensif  hermétique où l’on connait l’importance des Djilobodji, Vizcarrondo, Riou, Hansen… Il y a aussi de la vitesse, de la puissance (Audel, Cissokho, Gapké…). Le tout soutenu par ce remarquable public supporter.

C’est aussi le troisième match en une semaine. La fraicheur aura son importance qui pourrait pousser les deux entraineurs à quelques remaniements. Dans les rangs olympiens, l’heure est-elle venue d’assister à la première titularisation de Gourcuff ?

Un match pour garder le rythme, conforter l’élan… et progresser encore au classement. Un joli programme.


Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte