Masculins / PSG - OL

Entre espoirs et craintes…

Publié le 20 septembre 2014 à 20:00:00
L’OL a relevé la tête face à l’AS Monaco… le PSG traine un peu en ce début de saison… les Lyonnais n’auront presque rien à perdre au Parc des Princes dimanche soir… mais attention à la réaction des Parisiens…

Crispation, malaise, crise ! A droite comme à gauche, la santé du PSG suscite presqu’autant de questions que la scène politique. Les spécialistes cherchent, hésitent, trouvent des réponses. Il est vrai que les prestations parisiennes n’engendrent pas d’euphorie particulière depuis le début de saison. Manque de rythme, de concentration, de réalisme, d’automatismes… des insuffisances, pourquoi pas de la suffisance. Le PSG carbure au ralenti…mais est toujours invaincu en 7 matches ! Il a remporté le Trophée des Champions, compte deux succès et 3 nuls en championnat et ce partage des points à Amsterdam face à l’Ajax en LDC. Ceux qui ont de la mémoire se souviendront que le champion de France a toujours débuté « petitement » son championnat (9 points et 11 points lors des deux saisons précédentes). Certes en menant trois fois au score en déplacements (à Reims, Rennes et Ajax) sans pouvoir s’imposer, cela fait désordre pour une telle équipe. Et il n’avait pas habitué à démarrer au ralenti sur la scène continentale. Ce nul à Amsterdam a fait déborder le vase…

L’OL n’allait pas  bien avant le rendez-vous face aux Monégasques. Le succès a apporté un rayon de soleil après trois défaites de rang et cette élimination en Europa Ligue. Cela a certainement libéré ce collectif. Il y a eu des sourires, beaucoup de joie pendant la semaine studieuse. L’OL a retrouvé le chemin de la victoire et quelques absents en sachant que tout ne fut pas parfait et qu’il aurait été en grand danger sans un exceptionnel Anthony Lopes dans la cage.


L’OL souriant. Le PSG morose. Une photo qui peut s’amplifier, s’inverser. L’OL n’aura pas de pression négative mais il sait qu’il devra s’appuyer sur la solidarité de son collectif défensivement et offensivement. Reste à savoir comment Hubert Fournier va articuler son équipe de départ, quelle animation il va mettre en place. A priori, Gourcuff ne devrait  pas débuter. Il y a aussi des doutes pour Henri Bedimo. Bako Koné sera certainement aux côtés de Samuel Umtiti… Il y aura des interrogations au milieu… Bisevac, Dabo, Benzia comme Grenier et Fofana sont toujours absents.

Laurent Blanc va-t-il faire tourner ? Il ne l’a pas fait beaucoup depuis le début de saison. Et peu importe. Le danger est de partout quand cette équipe est sérieuse, « a envie de jouer » et est en réussite. On sait aussi que les grandes équipes se loupent rarement sur la durée, que l’orgueil est démesuré chez ces gens de la Haute. Les coups de bâton, ils préfèrent les donner…

Un match entre espoirs et craintes. L’OL n’a grand-chose à perdre à moins de prendre une déculottée. Un résultat positif… un match de qualité… poursuivrait le plus enregistré face à l’AS Monaco.

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte