Masculins / OL - ASM

L’OL rassurant… Lopes, géant

Publié le 12 septembre 2014 à 22:32:00
Les Lyonnais ont retrouvé la victoire et une expression plus consistante malgré quelques approximations et les opportunités monégasques… un grand merci à Anthony Lopes…

CONTEXTE

Le championnat reprend après la première trêve internationale de la saison. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’OL et l’ASM ont mal débuté leur saison. Trois points pour le septuple champion de France qui reste sur trois défaites de rang ! Quatre points pour le dernier dauphin du PSG…Peu, trop peu malgré des excuses recevables pour diverses raisons (blessures, départs, changement d’entraineurs…). Deux clubs qui ont besoin de se rassurer d’une façon générale… et en particulier avant un déplacement au Parc pour les Olympiens et une entrée en LDC pour les Monégasques face au Bayer Leverkusen.

ADVERSAIRE

Un visage largement modifié, voire bouleversé avec les départs de Falcao, James, Abidal, Rivière, Obadi… Ranieri. Et pas de recrutements phares. Une animation qui a été revue par Jardim, le nouvel entraineur, en passant du 4-4-2 à un 4-3-3. L’ASM qui va être occupée par son retour en LDC où il est dans une poule avec le Bayer Leverkusen, Benfica et le Zénith… en ayant des chances sur le papier de se qualifier.

EQUIPES de DEPART

Il y a encore des absents à l’OL (Grenier, Bedimo, Bisevac, Fofana, Dabo, Benzia), mais Hubert Fournier se félicite de retrouver Umtiti, Fékir et Gourcuff. Le Breton est remplaçant comme B. Koné et N’Jie qui ont joué mardi avec leurs sélections nationales. L’OL avec un milieu à quatre ; Fékir étant lui positionné juste derrière Lacazette. Gonalons a repris sa place au milieu de terrain. Dans les rangs princiers, Jardim est resté fidèle au 4-3-3. Martial et Germain sont sur le banc.

PREMIERE PERIODE

L’OL bien en place dès le début du match face à une équipe cherchant plus le contre et en difficulté au milieu de terrain. Mais Jallet doit faire un sauvetage avant que Berbatov ne place une tête juste à côté. Les Lyonnais ont tremblé… avant de réagir. Un match vivant, spectaculaire à l’image de l’horizontal de Lopes sur la tête de Carrasco. Une action initiée par Lacazette se conclut par un service parfait de Malbranque pour Fékir qui profite du laxisme défensif pour ouvrir le score. 8 minutes plus tard, les Monégasques égalisent logiquement après une erreur de Samuel Umtiti suivie d’un centre caviar de Kondogbia pour Ocampos. L’ASM très dangereux en cette fin de première période marquée par un arrêt décisif de Lopes juste avant la pause sur une frappe de Berbatov. Des débats sans temps morts et plaisants malgré des largesses de chaque côté notamment en défense centrale.

SECONDE PERIODE

Ferri pour débuter après une nouvelle approximation monégasque… à deux doigts de marquer. Lopes s’envole ensuite sur une tête de Berbatov. Lacazette place une volée sortie par Subasic. Un match toujours indécis avec un mélange de très bon et de moins bien. Lopes encore précieux sur Carrasco. Fékir se démène. N’Jie remplace Mvuemba rapidement dangereux. L’OL et l’ASM avec des armes différentes surtout offensives chez les visiteurs, mais le réalisme est lyonnais avec Tolisso sur un centre de Samuel Umtiti. L’ASM  passe en 4-2-3-1 pour tenter d’égaliser. La fusée N’Jie place des banderilles acérées. Gourcuff est de retour. L’OL tient son succès. Lopes encore décisif devant Germain. L’ASM poussera en vain et l’OL retrouve le succès.

RESUME et PERSPECTIVES

Un succès qui fait du bien aux têtes et au classement. Tout ne fut pas parfait face à une équipe joueuse, dangereuse. Trois points qui permettent d’aborder le déplacement au Parc dans de bonnes dispositions surtout avec le retour attendu de quelques pièces maitresses.

...

La feuille de match

A Lyon, stade de Gerland, 32 000 spectateurs environ ; arbitre M. Bastien. OL 2 ASM 1 (mi-temps : OL 1 ASM 1).

OL : Lopes – Jallet, Rose, Umtiti, Tolisso – Gonalons (cap), Ferri, Mvuemba (puis N’Jie 65ème), Malbranque (puis B. Koné 80ème) – Fékir (puis Gourcuff 74ème)‘ – Lacazette. Entr : Fournier.

ASM : Subasic – Dirar, Raggi, Ricardo Carvalho, Kurzawa – Toulalan (cap) (puis Martial 76ème), Kondogbia, Moutinho – Ocampos (puis Germain 76ème), Berbatov, Ferreira Carrasco (puis Camara 84ème). Entr : Jardim.

Buts : pour l’OL, Fékir (30ème), Tolisso (73ème) ; pour ASM, Ocampos (38ème)

Avertissements : pour l’OL, Jallet (13ème) ; pour l’ASM, Toulalan (55ème)

 

...

Accédez à la #SociOLroom !Le classementLe calendrier

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte