Masculins / Reprise

« Avec l’envie d’attaquer »

Publié le 26 juin 2014 à 10:45:00
Hubert Fournier a tenu son premier point presse de la saison…Un large tour d’horizon avec le nouvel entraineur lyonnais…

Dans quel état d’esprit êtes-vous ?
« Je suis heureux de reprendre. J’ai envie d’attaquer. A Tignes, j’en profiterai pour avoir des entretiens individuels avec les joueurs, pour parler des règles de vie du groupe, des objectifs collectifs et individuels. Le comportement de certains jeunes joueurs qui avait donné lieu à des sanctions la saison dernière ? Les cartes sont rebattues. Mais si le comportement était le même, il y aurait les mêmes sanctions. Il y a beaucoup de jeunes très talentueux, mais ils ont encore à apprendre sur les exigences du haut niveau ».

Un mot sur le retour des internationaux ou encore l’état de santé de Clément Grenier ?
« Les internationaux nous rejoindront à Tignes le 1er juillet. Ce ne sera pas le cas d’Henri Bedimo qui a besoin de congés après sa coupe du monde et sa saison lyonnaise. On verra avec lui. Clément Grenier est remis de sa blessure. Il est guéri. Il sera donc opérationnel tout en individualisant sa préparation ».

Y-a-t-il des priorités pendant le mercato ?
« Il y en a une sur le poste de latéral droit même si Medhi Zeffane a prolongé et si Corentin Tolisso a dépanné la saison dernière…On regarde. Le départ de Bafé  Gomis peut aussi engendre un besoin. Le retour de M. Lopes ? Il n’a pas été envisagé. La priorité principale de ce mercato étant de garder les forces vives de l’effectif ».

Craignez-vous les départs de Gonalons et Grenier ?
« Il y a une réalité économique, des contraintes. Pour le moment, ils sont là et il n’y a pas eu de véritables offres. La période de la coupe du Monde ralentit les transferts. Perdre les deux, et même un seul, serait fâcheux. Après avec la cellule recrutement on travaille pour compenser éventuellement ces départs. Je suis persuadé que nous aurons un effectif compétitif pour aborder los deux premiers matches européens »

Pourquoi avoir insisté pour prolonger Steed Malbranque ?
« Il est le garant de l’esprit lyonnais. C’est un joueur expérimenté, un exemple de comportement sur et en dehors du terrain. C’est quelqu’un d’exemplaire ».

Qu’attendez-vous de Yoann Gourcuff ?
« J’attends beaucoup de lui. Il a montré, quand il est en pleine possession de ses moyens, ce qu’il peut apporter à l’équipe. C’est un beau challenge pour lui, pour moi, pour l’ensemble du club que l’investissement fait sur lui était mérité. Des deux côtés, il faut se rapprocher. Chacun devra faire des efforts. Je sens une attente de Yoann… Je suis plutôt confiant. Sa gestion ? J’ai un œil neuf. J’ai un a priori plutôt favorable ».

Votre staff ?
« On est tous au service des joueurs. Les grands clubs ont tous des staffs élargis, cela permet en autre d’individualiser le travail. On discute de notre fonctionnement. Je souhaitais garder le staff existant. C’est une chance de pouvoir s’appuyer sur lui. En ce qui concerne le secteur performance, il est sous la responsabilité d’Alexandre Marles, un choix personnel validé par la direction. Alexandre est à Boston. Il nous rejoindra le 1er juillet. Il aura deux préparateurs physiques sous sa gouverne : Antonin Da Fonseca qui connait la maison et Dimitri Farbos qui arrive du TFC. Ces deux garçons ont la même vision qu’Alexandre ».

Pouvez-vous définir votre philosophie de jeu ?
« Elle se rapproche de celle de Rémi (Garde) avec cette volonté d’aller de l’avant, d’avoir la possession de balle. Après, on s’adapte à l’effectif que l’on a. En fonction des départs et des arrivées, on verra pour l’animation du jeu ».

Comment définissez-vous le programme des matches amicaux ?
« On va affronter des équipes qui sont toutes engagées sur la scène européenne. C’est le meilleur moyen pour préparer notre rendez-vous du 31 juillet et du 7 août ».

Un regard sur le parcours de l’équipe de France en coupe du Monde ?
« C’est un regard positif. Le groupe vit bien. Les vrais tests vont cependant commencés avec ce match face au Nigéria. On va voir si on a l’étoffe d’aller plus loin. Ce que l’on a vu pour l’instant a effacé le comportement de 2010 ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte