Masculins / Pendant la trêve

G comme... Gérard

Publié le 17 juin 2007 à 10:00:00
C'est l'heure de l'ABECEDAIRE. Une lettre et un mot par jour. Place à la lettre G comme... Gérard.
Il y a quelques semaines, Gérard Houllier a décidé de quitter l'Olympique Lyonnais. Deux saisons, deux titres de Champion de France, deux Trophées des Champions, une finale de Coupe de la Ligue, le bilan du manager est plus que positif. Pourquoi alors ne pas avoir honoré sa dernière année de contrat avec l'OL? Eléments de réponse...

Il y a deux ans, Jean-Michel Aulas engageait Gérard Houllier. Déjà détenteur de quatre titres de Champion de France avec Jacques Santini et Paul Le Guen, le président souhaitait franchir un cap au niveau européen. Gérard Houllier semblait être l’homme de la situation. En 32 ans de carrière, il a entre autre coaché le PSG, l'Equipe de France, et surtout Liverpool avec qui il a accumulé les trophées : Coupe de l'UEFA, Coupe d'Angleterre, Coupe de la Ligue anglaise par deux fois, Charity Shield et Supercoupe d'Europe. Beaucoup de succès suivis d'une grosse frayeur : le 13 octobre 2001 lors d'une opposition contre Leeds, le coach fut victime d'un grave malaise cardiaque...

Après un an de repos, Gérard Houllier débarque entre Rhône et Saône dans un contexte particulier : Remplacer Paul Le Guen, très apprécié par les joueurs. "Tout sauf Houllier" déclarait Sylvain Wiltord au moment du choix du nouvel entraîneur. Malgré cette déclaration et le départ de Mickael Essien pour Chelsea, les premiers résultats de l'OL sous l'ère Houllier étaient exceptionnels. Au final, Lyon remporte un nouveau titre de Champion et sort de la Ligue des Champions par la grande porte, dans les ultimes instants d'un quart de final retour face au grand Milan AC, à San Siro. Avec Houllier à sa tête, Lyon semble avoir gagné en maturité.

La seconde saison du manager sera pourtant plus controversée. L’OL a beau remporter un sixième titre de Champion de France, les échecs en finale de la Coupe de la Ligue et surtout en huitième de finale de Ligue des Champions face à l’AS Roma font tâche. La presse évoque alors un clash entre Gérard Houllier et certains de ses joueurs. Sa gestion humaine du groupe est remise en cause. Il faut dire que l’homme intrigue. En deux années passées à Lyon, son humeur aura toujours été aléatoire, en fonction du jour ou de l’interlocuteur. En salle de presse Gérard Houllier savait se montrer souriant et blagueur, mais aussi susceptible en cas de mauvaise humeur. Souvent plus à l’aise avec la presse écrite, le manager paraissait aussi soucieux de son image que méfiant avec les médias. Difficile dans ces conditions de savoir ce qui l'a poussé à partir. Gérard Houllier a-t-il quitté Lyon parce que ses joueurs n'adhéraient plus à son discours, parce qu’il estimait que son parcours européen était insuffisant, ou tout simplement parce qu'il avait besoin de repos? Une chose est sûre, Gérard Houllier n’aura laissé personne indifférent lors de son passage à Lyon…

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte