Masculins / PSV - OL J-1

Arrivée et conférence de presse

Publié le 20 février 2006 à 16:05:00
« L’OL séduit l’Europe ou encore l’OL adoubé par le Gotha Européen ». La lecture du quotidien l’Equipe donne le ton au moment où l’avion quitte la piste de l’Aéroport Saint-Exupéry.
Les Lyonnais attaquent la partie sérieuse de cette Champions League en procurant un sentiment de respect, voire d’inquiétude, pour leurs confrères des 1/8èmes de finale. 80 minutes plus tard, les Pays Bas émergent des nuages. Un vol sans histoire où Rémy Vercoutre voyagera aux côtés de son papa et où les bugnes accompagneront à merveille le café. A l’arrivée pas de bus pour rejoindre le hall. Les 300 mètres se feront à pied et sous une pluie battante. Il y a des accueils plus sympathiques ! Les traditionnels chasseurs d’autographes, eux sont là, et superbement organisés.

Direction le stade puis l’hôtel pour commencer le marathon des veilles de match. Conférences de presse en début d’après-midi et entraînement un peu plus tard. En un mot la routine, désormais bien connue, relative à ces campagnes européennes annuelles. L’OL disputera mardi soir son 127ème match continental ; son 55ème de Champions League en 7 saisons.

De l’aéroport au Philips Stadion, le paysage n’inspire pas au romantisme. Pluie, maisons en briques rouges, des parkings à vélos, des bâtiments de la firme Philips avant le stade du même nom. Une magnifique enceinte sise jusqu’à côté de la gare. Cela permettra aux 700 supporters lyonnais se déplaçant en voyage organisé par le train d’arriver directement dans le stade en empruntant un tunnel; les 500 autre se débrouillant par leurs propres moyens. Dans les couloirs de ce stade, cela respire le rationnel confortable en terme de conditions de travail. De nombreuses photos d’anciennes gloires rouge et noir rappellent le très beau palmarès de ce club. Dans la salle de presse, sur un mur, les gaillards de 88 qui ont soulevé la Coupe des Champions un jour de mai à Stuggart en s’imposant face à ceux de Benfica. Guus Hiddink était déjà l’entraîneur de ce groupe (voir ci-dessous).

[IMG40152#R]D’une photo figée à la réalité… il n’y a quelques mètres d?écart. En chair et en os, la moustache du GH batave s’apprête à répondre aux questions des médias avec du retard sur l’horaire prévu. La douche étant plus importante que la politesse… Tant pis… la conférence de presse du GH français n’attend pas. Il faut retraverser la ville de plus en plus mouillée. 2 ou 3 clubs sandwichs fadasses, un jus d’orange précédent l’ouverture des micros. Gérard Houllier est accompagné de Sidney Govou.


Gérard Houllier

Gérard comment peut-on qualifier ce rendez-vous entre les 2 équipes ?
« Mon objectif, c’est que l’équipe s’exprime au mieux ; je sais par expérience que l’on est meilleur quand on n’a pas l’idée de revanche dans la tête et que l’on joue pour quelque chose et non contre ».

4-3-3 est-il envisageable mardi ?
« Je n’ai pas envie de renseigner mes adversaires…et vous en dire plus que ce j’ai fait après la rencontre face à Nantes ».

Un match tactique ?
« Il faut faire très attention de ne pas voir d’idées préconçues. Ce sera un tout : physique, tactique. Vous n’avez pas à planter dans la tête de vos joueurs ce genre d’idées. Je sais que ce sera un combat ; la différence entre les 2 équipes se fera sur un détail. On se prépare pour jouer notre jeu. Si on s’exprime aux mieux de nos possibilités, nous aurons une bonne chance ».

L’OL est-il mieux armé dans ce genre de match type coupe?
« Dans un passé récent, j’aurais répondu non. Cette saison, nous avons fixé 3 objectifs majeurs. L‘esprit Coupe est un esprit différent. Il n’y a pas de rattrapage possible ; il n’y a pas de joker. Je regrette pour l’instant que nous ne puissions pas nous entraîner sur le terrain car il n’est pas praticable… »

Le championnat de France ne vous semble-t-il pas trop étroit désormais et êtes vous impatient de retrouver la CL ?
«Le championnat de L1 est d’un très bon niveau. C’est la meilleure répétition possible pour la Champions League. Sinon, bien sûr, nous avons envie de retrouver cette compétition. Ces matchs ont un parfum différent ; cela a le privilège de tirer tout vers le haut. On a tous envie de bien y figurer. Pour ce match, je n’ai pas pris de renseignements sur ce qui s’était passé la saison dernière. Le match aller est le plus important, peu importe où il est joué. On est confiant, même si on sait qu’il faudra faire attention ».

L’importance des couloirs ?
«C’est une bonne réflexion… »

Votre sentiment sur le football batave ?
« Je ne connais ce football qu’à travers le football de clubs et ce que je suis à la télé. Cela vaut le football d’autres pays. J’ai été frappé par l’importance des systèmes, de l’aspect tactique. Cela explique que cette formation du PSV soit toujours aussi solide ».

[IMG40151#L]Vous avez été recruté pour gagner la CL; cela démarre-t-il maintenant pour vous ?
«J’ai presque 59 ans. Un palmarès ; de nombreux matchs européens. Je serais surpris si on me jugeait uniquement sur le match de mardi… ».

Et pour conclure, Gérard répondra, en haussant le ton, à un journaliste batave qui le titillait sur un esprit de revanche possible, un esprit de revanche qu’il semble avoir perçu sur une vidéo du Site Internet du club montrant le penalty non sifflé sur Nilmar. «Je vous réponds une nouvelle fois non. Maintenant, si vous me demandez s’il y avait penalty sur Nilmar, je vous réponds oui. Oui, l’OL aurait du se qualifier ; et vous auriez eu les mêmes réactions si cela vous était arrivé. Vous voyez j’appelle un chat… un chat ».




Sidney Govou

Sidney c’est une autre histoire ?
« Oui. Le match de la saison dernière, c’est du passé… »

Prêt pour le défi physique ?
«Je ne me souviens plus si j’avais pris des coups et si le match était engagé. Je me souviens d’abord de l’élimination. Le passé, c’est le passé. Avec Fred et John, c’est différent devant et c’est important de les avoir. Les côtés ? La saison dernière, cela avait été important. Mais j’ai envie de répondre que toutes les zones de jeu sont importantes. L’année dernière, il y avait Lee. Cette saison, ce n’est plus le cas. On verra ».

[IMG40153#C]

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte