Masculins / ASI

Arrêt sur images : Paul Le Guen

Publié le 09 mars 2005 à 16:04:00
Arrêt sur images : Paul Le Guen

Arrêt sur images : Paul Le Guen

[IMG34288#L]Nous avons eu du mal à ne choisir que 8 photos. Il y en avait tant et tant à lui présenter. Assis tranquillement dans la salle de repos des joueurs après le décrassage du mercredi matin, Paul Le Guen a regardé les clichés avec ce regard posé qui le caractérise... notamment. Il y a eu énormément de sentiments exprimés dans ses propos, ses attitudes, ses silences... L'exigence du métier n'empêche pas de se découvrir un peu. Les photos? Il n'est pas un adepte du plongeon dans la boîte aux souvenirs "on y voit des choses pas toujours agréables..." avoue-t-il avec ce sourire expressif... Suivons Paul dans cet album souvenirs que nous lui avons choisi.







[IMG34298#L]Trophée des Champions
« Cette photo, je m'en souviens très bien; elle illustre complétement la joie du groupe, un groupe qui vivait déjà bien. Il y en a de très belles de cette soirée. La plus belle je pense doit être celle de Berthod, après son penalty. Je l'ai vue sur la Une du quotidien l'Equipe. Je ne parais pas sur cette photo? J'ai l'habitude de laisser les joueurs entre eux en fin de rencontre.
Cette rencontre résume aussi l'intégration d'Abidal, de Frau qui a fait un bon match;, des jeunes; l'équipe respirait déjà la joie de vivre. Cela se sentait avant ce rendez-vous... Regarde Balmont sur le côté, je me dis qu'il était bien dans ce groupe; ensuite il y a des circonstances qui font que... J'aimerai bien revivre des moments comme celui de cette photo, avec Claudio comme capitaine au milieu de toute l'équipe. Tous avec le sourire. Claudio, il a été important dans le bon démarrage de la saison ». La joie du groupe OL et de son Capitaine Claudio Caçapa, c'est la photo qu'il préfère de cet album, celle qu'il met en évidence et il le montre.

[IMG34291#L]Les attitudes au quotidien... Et Yves Colleu
« Je ne me souviens pas de l'endroit où a été pris ce cliché (à Fenerbahçe, la veille du match). On ne travaille pas beaucoup à ce que je vois. On observe... On pense... On passe pas mal de temps à regarder les autres, les joueurs adverses, l'équipe adverse... l'inaction, l'observation. Bras croisé ? Il faut se renseigner, cela doit sûrement symboliser quelque chose. C'est une attitude d'analyse, j'avais la même attitude ce matin (lire ce mercredi) lors de l'opposition. Cela vient naturellement.
Yves (Colleu)? C'est mon ami. On est très complice. C'est quelqu'un en qui j'ai entièrement confiance. Dans ce milieu, c'est important. Nous sommes de vrais amis. C'est une image qui symbolise notre quotidien; on est éloigné l'un de l'autre sur celle-ci; vous auriez pu en choisir une où nous sommes plus proches (en plaisantant)...»

[IMG34292#L]L'exercice physique
« J'essaie de rester en forme. La photo n'est-elle pas inversée ? Cela me surprend de me voir frapper de volée du pied droit. L'effort, le jeu, cela participe à un équilibre autour du sport. Je me trouve plus nerveux lorsque je n'en pratique pas assez comme ce fut le cas ces derniers jours. J'en ai encore eu l'expérience dernièrement à Caen. Et je n'aime pas me sentir ainsi... Faire des efforts, cela me plait. Mais aujourd'hui je ne me mets pas dans le rouge comme je le faisais lorsque j'étais joueur. Je vais moins loin maintenant; c'est simplement pour me sentir bien; pour être en forme; par plaisir. Je n'ai pas l'ambition de faire un marathon en x minutes ou de me classer au tennis. Avant, l'objectif était de progresser. C'est donc différent. »

[IMG34293#L] Caçapa, la blessure... Et l'espoir
« J'en parlais tout à l'heure, c'est marrant. Là, je cherche son regard... Un petit signe... Un geste... Mais, il est à sa souffrance; c'est dur. On a envie de le voir opérationnel. Il a lancé la saison et toute la première partie de celle-ci. C'est un moteur incontestable qui est à l'origine de tous nos résultats. Il nous a mis sur la bonne voie. A ce moment là, je réfléchissais aussi à son remplacement; on est assez pragmatique dans l'urgence; on ne se dit pas que cela fait partie des risques du métier...»






[IMG34294#L]Les conférences de presse...
« On avait la chance d'être déjà qualifié avant cette rencontre contre le Sparta Prague. On a donc pu évoluer dans une atmosphère plus décontractée. Même si j'ai une relation d'exigence avec Djila, je peux plaisanter avec lui; j'apprécie ces moments là... cette relation différente joueur/entraîneur. C'est un bon exercice que de faire ces conférences de presse; on y prend du plaisir. Je suis fier d'y participer. Passer devant une trentaine de personnes, c'est un plaisir et non pas une contrainte. On aime bien ces moments où l'on est écouté. Pourquoi le nier? L'expérience aidant, je ne m'amuse pas à préparer des réponses; tout vient naturellement. Un exercice que je trouve très enrichissant. Et je ne juge pas la qualité des questions ou ceux qui les posent...».

[IMG34295#L]OL-Prague
« C'est le match des jeunes ! Bry (Bergougnoux) symbolise ces jeunes. C'est le plus ancien d'entre eux et un bon exemple pour les autres. Sa ténacité doit leur servir. Je ne me souviens plus de ce que je lui disais à cet instant. On avait tous envie qu'il marque. Il venait de louper 2 ou 3 occasions; on attendait que ça rentre... Cela a été un déclic pour lui; il a beaucoup progressé ensuite. Cela fait 2 ans ½ que je suis avec lui; avec eux. J'ai des liens particuliers avec chacun d'entre eux. Bry, j'aimerai vraiment qu'il réussisse. »




[IMG34296#L]Didier Deschamps
« On n'est pas vraiment des amis; on ne se parle pas souvent, mais on se comprend assez vite. Je l'estime beaucoup. Nantes, l'équipe de France... J'enviais un peu ses qualités. Il avait une rage naturelle alors que moi je devais me forcer. Sur cette photo, à Monaco, on parlait du métier. J'aime bien ses avis; ce qu'il dit. Il y a énormément de respect. »






[IMG34297#L]Le bel exemple
« Cela rejoint Bry. Il a joué défenseur, puis milieu, et il n'en veut à personne. Il était simplement content, sans ressasser les contrariétés, sans se plaindre. J'ai une autre image de Mike en tête. Elle date de OL-Celtic de la saison dernière. Pendant la rencontre, il était remplaçant et se préparait. Je l'ai ensuite appelé pour qu'il fasse son entrée. Il arrive vers le banc, enlève son sweat, son jogging, rentre son maillot dans le short et se tenait prêt, fin prêt. En fin de compte, c'est Vikash qui rentre; il reste sur le banc. Pas facile à vivre pour lui... et quand j'arrive dans le vestiaire après le match qu'est-ce que je vois ? Mike, la première personne à mettre de l'ambiance. C'est un garçon qui pense équipe, groupe, de façon exemplaire. Il est généreux dans le jeu; généreux dans l'effort, généreux dans la vie... il a toujours le sourire. Il n'est pas généreux, simplement, dans la parole. Ce n'est pas grave... il n'a pas besoin de s'exprimer pour que l'on comprenne, de toute façon, ce qu'il veut dire, ce qu'il ressent... Il vient souvent en direction du banc après ses buts, dans les bras de Robert, de Jo... Cette photo date de mardi soir juste après son but. Il a compris pourquoi je lui avais demandé de jouer derrière. Cette adhésion est très précieuse, je l'aime bien. Et il n'y a pas de calcul dans son geste».

Sur le même thème
  • Masculins / Strasbourg OL J-2
  • Masculins / Strasbourg - OL J-4
  • Masculins / Entre Istres et Strasbourg
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte