Masculins / R�o de l'ann�2004

Février 2004: L'étau se resserre

Publié le 21 décembre 2004 à 17:22:00
Février 2004: L'étau se resserre

Février 2004: L'étau se resserre

Mois : Janv - Fév - Mars - Avr - Mai - Juin - Juil - Aoû - Sept - Oct - Nov - Déc


[IMG33554#L]6 rencontres attendent les Olympiens pour ce petit mois de février : 4 en championnat, 1 en coupe de France et 1 en Champions League. Coupet, Govou, Luyindula et Deflandre feront des heures supp avec leur équipes nationales. C'est le dernier de la classe, Guingamp, qui se présente le premier, le 7.02. La lanterne rouge se déplace à Gerland encore vierge de défaite lors de la 23ème journée de championnat. La bande à Coupet revenu à 4 points de Monaco a manqué quelques centimètres pour l'ouverture du score sur un coup franc de Carrière, repris par Essien mais sa tête échoue sur le montant de Le Crom. Le reste de la partie était ponctué de manque de réalisme des Gones, d'une panne d'efficacité face à Le Crom qui "cartonne", en fait des "tonnes et étonne". 90 minutes d'assauts olympiens repoussé par les guingampais qui réalisaient le hold-up parfait à la 92ème lorsque Saveljic marquait d'une reprise en pivot après une série de jonglages. Ce Guingamp énerve, cette bête noire fait échouer tous les plans lyonnais et avantage Monaco qui, en l'emportant à Metz relègue l'OL à 7 points. Avantage Paris qui, en écrasant Montpellier 6-1 reviens à 1 point de Lyon. Avantage Auxerre qui, en l'emportant à Rennes 2-0 passe devant l'OL au goal average. Ce Guingamp énerve et stop net la série de 5 matchs de l'OL sans encaisser de but. Ce match nous l'avons déjà vu, ce scénario ne nous est pas inconnu, rappelé vous en 2001 et ce but de Fiorèse à la dernière minute. Ce Guingamp... celui qui avait un peu gâché la fête l'an passé en l'emportant, à Gerland, le soir du titre, ce fameux 24 mai 2003. Ce qui était d'ailleurs la dernière défaite des Gones à Gerland, encore Guingamp ! 4 matchs sans défaite face à l'OL ! Décidément...Ce Guingamp énerve...

[IMG33555#R]Pas le temps de souffler, ni de digérer puisque quelques jours plus tard, 4 pour être précis, nous voilà en Coupe de France face à L'A.S.M. Les Monégasques avait pris leur revanche 1 mois plus tôt en s'imposant 3-0 face au Lyon qui l'avait dominé au match aller, l'OL veux la sienne. Tout commence bien, Elber fête son retour avec un but mais les Monégasques, spécialistes des retournements de situation durant les matchs inscrivent 1 puis 2, 3, 4 buts à l'OL avec un certain Morientes auteur d'un hat-trick ; Prso rajoute sa touche... à la 86ème. 7 buts en 2 rencontres face aux partenaires de Giuly et quant on repense aux 7 points qui nous séparent en championnat... Monaco est au 7ème ciel. Et décidément, ce rocher est trop dur pour les Gones en Coupe de France, 3 matchs 3 défaites.

L'OL a du pain sur la planche et va devoir se remettre dare-dare au boulot. 24ème journée de Ligue 1 et les olympiens voyagent encore chez un concurrent au titre. Auxerre joue chaque saison le maintien mais pointe le bout de son nez à la deuxième place. Rencontre cruciale pour les monégasques qui pensait bien profiter de l'occase pour filer en douce mais manque de bol, Claude Puel et ses Lillois l'emportent au stade Louis II. Merci qui ? Merci Moussilou qui profitait d'une bévue de Roma. Dans le même temps, le PSG effectuait une très belle opération en l'emportant à Toulouse et en s'installant provisoirement à la 2ème place à 5 points des Monégasques. Le lendemain, Azuréens et Parisiens devaient être devant leurs écrans de télévision pour suivre la rencontre Auxerre-Lyon. 2 buts Auxerrois et un but lyonnais et Lyon l'emporte 2 à 1. Fifi Violeau l'ex-lyonnais déviait d'abord un ballon de Luyindula dans sa cage avant que ce dernier ne marque son 11ème but sans l'aide de personne... sur une passe de Malouda. Boumsong réduira la marque quelques minutes plus tard. Le stade de l'Abbé Deschamps réussit bien aux lyonnais ces dernières années. Après 2 défaites de rang (guingamp puis Monaco), les lyonnais renouent avec le succès. Evidemment, le lendemain, la presse sportive mettait à l'honneur la performance de l'OL : 'Lyon est increvable' (sports.fr) ; 'Une formidable réaction' (Le Progrès) : 'Roi du yo-yo' (l'Equipe) .. d'ailleurs Vincent Duluc promettait au passage de ne plus s'avancer tant ce championnat est devenu fou ! Le sprint est lancé !

[IMG30644#L]De retour à Lyon ; du côté de Tola Vologe Juninho est en soin en compagnie d'Elber ; tous deux pour une entorse du ligament latéral interne du genou gauche. Eric Deflandre répondait à la presse, content d'avoir effectué son retour face à Auxerre. Il s'envolera pour la Belgique en compagnie de ses adversaire d'un jour : Coupet, Govou et...Luyindula en bleu ! Le match amical sera remporté par la France 2-0 par l'intermédiaire de « Sid » (Govou) et Saha. Ceux resté sur Lyon se préparent en vue de la rencontre face au Mans et de leur nouvel entraîneur Daniel Jeandupeux. Le Mans ? Pas question de revivre le même scénario que contre Guingamp. Résultat final 2-0 ; Malouda et Govou donnent la victoire aux Gones qui atteignaient ainsi la barre des 50 points en 25 matchs. Ca y est, l'OL lève la tête et bombe le torse.

4 jours plus tard, l'OL allait effectuer sa 5ème rencontre en l'espace de 18 jours et son 3ème déplacement. Place aux 1/8ème de finale de la Champions League. Voila enfin la Real Sociedad et le stade San Sebastian. « La » Real, qui a déjà battu Olympiakos, Galatasaray et qui a tenu tête à la Juve. L'objectif de l'OL au Pays Basques ? Ne pas perdre, prendre un point et pourquoi pas plus... Et ils repartent avec les trois points en poche ; Merci Schürrer. Ce fut la première victoire de l'OL contre un club Espagnol en Coupe d'Europe ; une première aussi pour le jeune Romain Sartre, titularisé à la place de Berthod, qui revenait de blessure. [IMG33557#R]Le lendemain, les hommes de Paul Le Guen ont fait escale à Biarritz afin de préparer le déplacement à Lens. Après un isolement de 2 jours, direction le stade Felix-Bollaert pour le 37ème Lens-OL de l'histoire. L'OL ne ramènera qu'un point du nord. Vikash Dhorasoo avait ouvert le score en se faufilant dans la surface de réparation. Au même moment, Toulouse menait face à Monaco, ce qui ramenait virtuellement l'OL à 1 point des Monégasques. Malheureusement, d'un côté, Eloi permettait au Lensois de revenir au score sur un superbe coup franc et de l'autre, Givet trompait Revault. Monaco conserve donc le même écart sur Lyon. Mais Dieu que c'était bon de voir l'OL revenir à 1 point du leader.

Ce mois de février se terminait mieux qu'il n'avait commencé. Certes, plus de Coupe de France, mais beaucoup d'espoir en Champions League... et en championnat, l'étau se resserre.

Mois : Janv - Fév - Mars - Avr - Mai - Juin - Juil - Aoû - Sept - Oct - Nov - Déc

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte