Masculins / Reprise du championnat J-17

Real Saragosse: L'adversaire de l'OL ce mercredi

Publié le 20 juillet 2004 à 09:16:58
Petits berrichons… Grecs costauds… Jeunes bordelais… à qui le tour maintenant ? Et bien, ce mercredi à quelques hectomètres des rivages d'un lac d'une beauté sans cesse captivante, les Lyonnais auront rendez-vous, au Parc des Sports d'Annecy, avec les Espagnols du Real Saragosse. Certes ce club n'a pas la renommée du Barca, du Déportivo, de Valence ou encore du Real de Madrid. Oui, mais si vous faites marcher votre mémoire footballistique, quelques souvenirs vont peut-être revenir

En 1964, en finale de la C3 à Barcelone, Villa et Marcellino inscrivaient les deux buts victorieux des Aragonais contre le FC Valence (2 à 1) ; 64, l'année de la première coupe de France de l'OL, c'est loin, je vous l'accorde !

Mais qui a oublié, cette finale de la C2 (ex Coupe des Coupes) à Paris, cette fois, ci contre Arsenal. Dans les prolongations, le gardien David Seeman, ses grands compas trop avancés, se prend, en reculant benoîtement, la queue de cheval dans ses filets sur une frappe lobée ahurissante de plus de 40 mètres de Nayim. Ce bon David, tout décoiffé de honte et de surprise, regarde ses chaussettes en silence ; Dixon, Adams, Keown, Parlour, Wright et autres consorts Gunners ont la nausée…Gazon maudit, soirée bâclée pour les Londoniens, Saragosse s'imposait 2 à 1. Esnaider, « aperçu retraité en crampons» du côté d'Ajaccio il y a quelques mois, et Poyet étant les autres fers de lance de ces Espagnols.

Enfin, en coupe du Roi (Coupe d'Espagne), six trophées sont dans les vitrines de ce club fondé en 1932. Le dernier? Le 17 mars 2004, à Barcelone, contre cet autre Real, celui des Galactiques, sans Ronaldo, mais encore bien brillants juste avant cette finale. Cependant à la 111eme minute de jeu, Galletti faisait éclater la planète intouchable ; succès 3 à 2 ; qualification pour la Coupe de l'UEFA , saison sauvée de la médiocrité : 12eme seulement en championnat (48 points, 13 victoires, 9 nuls, 16 défaites, 46 buts inscrits, 55 encaissés) à 29 longueurs du champion Valence. Quant aux Madrilènes leur beau maillot blanc a bien jauni depuis ce jour maudit !



Actuellement en pleine préparation, comme les Olympiens, les hommes de l'entraîneur Victor Munoz ont partagé les points dernièrement avec Marseille 0 à 0. Difficile de se faire une idée de la valeur exacte du Real Saragosse, jamais champion de son pays, club phare de la cinquième ville d'Espagne (600 000 habitants),située au nord du pays à 300kms de Madrid; capitale aussi de la province d'Aragon.

Après Châteauroux, le PAOK Salonique, les Girondins de Bordeaux, place donc demain soir à un pensionnaire de la célèbre Ligua, avant de s'attaquer samedi au Werder Brême, le dernier champion de la Bundesliga, du Français Micoud, et de terminer « royalement » par les Belges d'Anderlecht. Il sera temps alors de défendre, le 31 Juillet, contre le PSG, son trophée des Champions.



R.B.

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte