Masculins / Mini tr�

Robert Duverne parle de la préparation

Publié le 14 avril 2004 à 15:23:51
[IMG1684L] Préparateur physique à l'Olympique Lyonnais depuis 1991, Robert Duverne nous parle de la période de 15 jours sans match à laquelle est confrontée l'OL et des sixderniers matchs à venir en championnat...
Préparateur physique à l'Olympique Lyonnais depuis 1991, Robert Duverne nous parle de la période de 15 jours sans match à laquelle est confronté l'OL...



" - Robert, après une longue série de matchs, c'est une période creuse qui se présente. Quelle est la priorité pour les joueurs ?

- La priorité est à la récupération. Quinze jours sans compétition, ça fait du bien. On travaille également car il y a un objectif en fin des saison, qui est le titre, et on veut l'atteindre. En tout cas, dès aujourd'hui, et après deux jours de récupération, on va s'atteler à préparer les 6 prochaines rencontres comme si on avait 6 matchs du même calibre que celui de Porto à jouer !



- On a vu que les joueurs étaient émoussés après le match de Strasbourg. Cette mini trêve arrive à point nommé ?

- Oui, les joueurs étaient fatigués mais c'est normal. On ne peut pas juger sur une période, il faut regarder sur l'ensemble de la saison. C'est pourquoi on attaque à nouveau une période où il y aura 6 matchs importants à disputer et il faudra être très attentif. On doit travailler comme si on disputait à chaque fois des demi-finales de Coupe d'Europe. On n'a pas eu la chance de jouer les demi-finale de Champion's League, mais le prochain match contre Rennes sera comme une demi-finale pour nous.



- Quel va être le programme des prochains jours ?

- Récupération, puis endurance. En revanche, certains joueurs joueront avec la CFA ce week-end et auront un programme plus léger que les autres. On va essayer d'être tous au même niveau."





GV

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte