Masculins / Lyon 1 - Marseille 2

Analyse: La mauvaise soirée lyonnaise...

Publié le 03 avril 2004 à 20:48:34
L'OL s'est incliné 2-1, samedi à Gerland, face à Marseille et perd du même coup sa place de leader au profit de Monaco, pourtant tenu en échec par Ajaccio (3-3), vendredi. La tête sans doute déjà tournée vers Porto, les Lyonnais se sont fait surprendre en début puis en fin de rencontre par Drogba et Meriem. Entre-temps, Luyindula avait égalisé (17') et les Gones s'étaient créés les meilleures occasions, mais Barthez avait fait le nécessaire, permettant aux Marseillais de briser 15 ans d'insuccès en terre lyonnaise. Mauvaise soirée pour l'OL...
L'OL s'est incliné 2-1, samedi à Gerland, face à Marseille et perd du même coup sa place de leader au profit de Monaco, pourtant tenu en échec par Ajaccio (3-3), vendredi. La tête sans doute déjà tournée vers Porto, les Lyonnais se sont fait surprendre en début puis en fin de rencontre par Drogba et Meriem. Entre-temps, Luyindula avait égalisé (17') et les Gones s'étaient créés les meilleures occasions, mais Barthez avait fait le nécessaire, permettant aux Marseillais de briser 15 ans d'insuccès en terre lyonnaise. Mauvaise soirée pour l'OL...





Le jeu

Avec d'un côté une équipe marseillaise venue pour défendre, alignant seulement trois joueurs à vocation offensive (Meriem, Koke et Drogba), et de l'autre une formation lyonnaise tournée vers l'avant, avec Juninho et Dhorasoo derrière un quatuor Malouda – Luyindula – Govou – Elber, la physionomie de la partie semblait ne faire aucun doute. Et pourtant, c'était bel et bien les visiteurs qui ouvraient le score, dès la 5e minute, par l'inévitable Drogba, à qui il ne faut décidemment pas beaucoup de ballons pour faire la différence. Par la suite, évidemment, l'OL allait réagir et il ne fallait que douze minutes à Luyindula pour remettre les deux équipes à égalité (17'). Mais un nouveau coup dur allait toucher les Gones avec la sortie prématurée de Govou (22'), victime semble-t-il d'une élongation et sans doute forfait pour mercredi. Embêtant, même si cela n'altérait pas la domination lyonnaise, Malouda, Elber puis Dhorasoo, notamment, prenant leur chance face à Barthez. Cependant, la meilleure occasion était encore maseillaise, Drogba, toujours lui, trouvant le poteau, juste avant la pause (48'), signe que l'OL n'était pas à l'abri. Au retour des vestiaires, les Gones appuyaient alors sur le champignon et il fallait tout le talent de Fabien Barthez pour les empêcher de trouver la faille. Le gardien sudiste voyait d'abord une reprise de Malouda flirter avec son poteau (54'), puis sortait le grand jeu sur deux actions consécutives de Malouda, encore, et Essien (60'). Les Lyonnais venaient de laisser passer leur chance et Meriem allait les crucifier, à cinq minutes de la fin, sur un exploit personnel (84'). Les hommes de Paul Le Guen n'ont donc pas su profiter du faux-pas monégasque contre Ajaccio et perdent même leur place de leader. Mais, les Champions de France n'ont pas le temps de cogiter. Mercredi, ils ont un exploit à réaliser.



Le fait du match

On jouait la 60e minute. L'OL poussait pour pendre l'avantage. Quelques minutes plus tôt, une reprise de Malouda, à la conclusion d'un superbe mouvement, avait filé au ras du poteau. Puis Essien, alerté par Dhorasoo, avait manqué sa frappe en position idéale. Survint alors cette 60e minute. Malouda, parfaitement décalé, se présentait face à Barthez, mais le portier des Bleus repoussait en corner. Sur celui-ci, Essien venait alors catapulter une tête au premier poteau, mais Barthez était encore présent. En deux arrêts, l'espace de quelques secondes, le gardien azuréen aura donc fait basculer la partie.





La clé du match

La défense marseillaise et Drogba. Voilà les habituels points forts de l'équipe azuréenne et ce soir ils les ont exploité à merveille pour marquer d'abord, puis tenir face aux assauts lyonnais. Les Gones, eux, peuvent regretter d'être tombé sur un Barthez en pleine forme, mais surtout, à la différence des Marseillais, de n'avoir pas su jouer sur leurs points forts.



Les chiffres

2, comme le nombre de buts encaissés par l'OL face à Marseille. C'est la première fois cette saison en championnat que les coéquipiers d'Edmilson en prennent autant à domicile. Meilleure défense à la maison de L1, le club champion de France n'avait alors encaissé que 6 buts dans son antre. A noter qu'en Ligue des Champions, en revanche, les Gones avaient déjà connu pareille mésaventure, mais avec un dénouement heureux cette fois là, puisque c'était face au Celtic (3-2), le 10 décembre dernier.



7. La série d'invincibilité des hommes de Paul Le Guen s'est donc arrêtée à 7 matches, en championnat. Les Lyonnais n'avaient plus perdu depuis le 7 février dernier et une défaite face à Guingamp (0-1). Entre-temps, ils avaient enchaîné 6 victoires et un nul.



15, comme le nombre d'années qui sépare les deux dernières victoires de Marseille à Gerland. Avant samedi, les Marseillais ne s'étaient plus imposé en terre lyonnaise depuis la première journée du championnat de la saison 89-90. Les Gones disputaient alors leur premier match dans l'élite après être remonté quelques semaines plus tôt et s'étaient sévèrement inclinés (1-4).





T.L.

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte