Masculins / Sochaux 1 - OL 2

Analyse: L'OL frappe fort !

Publié le 13 mars 2004 à 23:14:34
Dans une soirée aux couleurs brésiliennes avec trois buteurs Auriverde, Elber et Edmilson pour l'OL, Santos pour Sochaux, les doubles champions de France ont ramené une précieuse victoire du Doubs (2-1). Quatre jours après une qualification historique pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, les Gones réalisent une superbe opération en championnat, releguant leur adversaire du soir à 8 points et revenant provisoirement à 1 point du leader monégasque, en attendant Auxerre-Monaco dimanche soir. L'OL a frappé fort samedi soir !
Dans une soirée aux couleurs brésiliennes avec trois buteurs Auriverde, Elber et Edmilson pour l'OL, Santos pour Sochaux, les doubles champions de France ont ramené une précieuse victoire du Doubs (2-1). Quatre jours après une qualification historique pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, les Gones réalisent une superbe opération en championnat, releguant leur adversaire du soir à 8 points et revenant provisoirement à 1 point du leader monégasque, en attendant Auxerre-Monaco dimanche soir. L'OL a frappé fort samedi soir !





Le jeu

Dominateurs en début de rencontre, les Gones, loin d'être émoussés quatre jours après leur match face à la Real Sociedad, prenaient logiquement les devants sur un but d'Elber, dès la troisième minute. Ensuite, Sochaux, privé de Pedretti et Oruma au coup d'envoi, se réinstallait doucement dans la partie, exerçant un gros pressing sur les défenseurs olympiens. Après plusieurs tentatives et notamment un tir de Matthieu qui obligeait Vercoutre a effectuer une belle parade (19'), Santos égalisait alors sur un exploit personnel (28'). Dès lors, les deux équipes se neutralisaient et les occasions, nombreuses des deux côtés jusque là, se faisaient beaucoup plus rares jusqu'à la pause. C'était alors un OL conquérant qui sortait des vestiaires à la reprise et qui allait maîtriser l'ensemble des 45 dernières minutes. Dominateurs au milieu, avec Juninho à la manœuvre, les Olympiens ne laissaient plus Sochaux se créer la moindre opportunité et inscrivaient, logiquement, après une première tentative d'Essien repoussé par Gnanhouan un deuxième but synonyme de victoire, sur un coup-franc d'Edmilson légèrement dévié (65'). La fin de match ne chamboulait pas la donne, les hommes de Guy Lacombe se révélant incapable de réagir et de faire douter une équipe olympienne impressionnante.



Le fait du match

Le but d'Edmilson (65'), sur un coup-franc à 25 mètre que tout le monde pensait voir exécuter par Juninho, a fait basculé le match en faveur des Lyonnais. Le tir du champion du monde, dévié par le mur sochalien et prenant Gnanhouan à contre-pied,, est venu récompensé la domination du club lyonnais qui remporte, au final, grâce à ses Brésiliens, une victoire logique et ô combien précieuse face à un adversaire direct aux premières place.





La clé du match

Le tonus des hommes de Paul Le Guen, quatre jours seulement après un huitième de final retour de la Ligue des Champions, a d'abord permis aux Lyonnais d'ouvrir le score d'entrée de jeu (3'), puis de dominer l'ensemble de la seconde période pour ramener un succès qui ne souffre d'aucune contestation.



Les chiffres

2, comme la deuxième défaite seulement lors de ses 30 derniers matches sur sa pelouse pour Sochaux. Seul Paris, à l'automne dernier, qui avait déjà mis fin à une invincibilité de 28 matches des Sochaliens dans leur enceinte de Bonal, était reparti du Doubs avec les 3 points cette saison. C'est dire la performance réalisée par les Gones, samedi soir.



2, également, comme le nombre de buts inscrits en championnat cette saison par Edmilson. Le Brésilien, qui avait déjà marqué, du dos, contre Metz, lors de la 17e journée, n'avait auparavant inscrit qu'un seul but en trois saisons en championnat. Avec son deuxième but, samedi soir, il améliore donc son record, récompensant une saison en tout point remarquable.



3, comme le troisième succès en huit jours des Champions de France, après leur victoire vendredi dernier contre Ajaccio (4-0) et celle de mardi contre la Real (1-0). L'OL avait déjà réalisé une semaine parfaite en novembre dernier, avec trois victoires face à Nice (5-0), à Münich (2-1) et à Marseille (4-1).



50. Les Gones ont inscrit leur 49e et 50e but de la saison, samedi soir, à Bonnal. Ils confortent ainsi leur position de meilleure attaque du championnat devant Monaco, qui joue dimanche à Auxerre (47 buts).





T.L.

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte