Masculins / Lens 1 - OL 1

Analyse : L'occasion ratée de Lyon

Publié le 28 février 2004 à 22:14:54
L'OL a ramené un bon nul, 1-1, de Lens, samedi soir. Mais les Gones sont passés tout proches de faire beaucoup mieux. Pendant près de 20 minutes, les hommes de Paul Le Guen, qui avaient ouvert le score sur un superbe but de Dhorasoo, étaient même revenus, virtuellement, à un point de Monaco, alors mené à Toulouse. Finalement, Eloi, d'un magnifique coup-franc arrachait l'égalisation pour Lens, pendant que, dans le même temps, Monaco en faisait de même à Toulouse... Rageant !
L'OL a ramené un bon nul, 1-1, de Lens, samedi soir. Mais les Gones sont passés tout proches de faire beaucoup mieux. Pendant 20 minutes, les hommes de Paul Le Guen, qui avaient ouvert le score sur un superbe but de Dhorasoo, étaient même revenus, virtuellement, à un point de Monaco, alors mené à Toulouse. Finalement, Eloi, d'un magnifique coup-franc arrachait l'égalisation pour Lens, pendant que, dans le même temps, Monaco en faisait de même à Toulouse... Rageant !







Le jeu

Un peu comme mercredi face à la Real Sociedad, l'OL a connu un début de match difficile, Thomert notamment, causant bien des soucis à la défense olympienne. Mais, tout comme mercredi, les Gones marquaient sur leur première occasion, grâce à un exploit de Dhorasoo bien relayé par Carrière (34'), et imposaient alors leur emprise sur la partie. Diarra était même tout proche de doubler la mise, juste avant la pause, mais sa frappe puissante trouvait le poteau d'Itandje. A la reprise, c'est Essien qui ratait encore le break, à la conclusion d'un contre rondement mené par Dhorasoo et Carrière (53'). Les Champions de France allaient s'en vouloir puisque, peu inquiétés jusque là, ils allaient encaissé un but, et quel but (!), sur un magnifique coup-franc d'Eloi (71'), tout juste entré en jeu. L'intensité montait alors d'un cran en fin de rencontre, les deux équipes ratant chacune à leur tour la balle match. Finalement on en restait là et Monaco ayant fait de même à Toulouse, c'est le statut quo en tête, avant Auxerre-Paris.



Le fait du match

L'occasion de Mickaël Essien, seul face à Itandje, en début de seconde période (53') aurait sans doute, si elle avait été concrétisée, changer la donne et offert à l'OL une avance définitive. Malheureusement, Itandje était bien inspiré et Eloi, un quart d'heure plus tard, empêchait l'OL de ramener les 3 points...



La clé du match

Leur combativité et leur solidarité ont permis aux Olympiens de faire face aux vagues sang et or en début de rencontre avant de tenir le score pendant plus d'une demi-heure. Seul un but, superbe, de Wagneau Eloi aura fait vaciller les coéquipiers d'Edmilson. Il fallait bien tout ça pour venir à bout de la muraille lyonnaise.



Les chiffres

1, comme le premier nul de l'année 2004 réalisé par les Lyonnais. Jusque là, les Gones affichaient un bilan de 8 victoires et 3 défaites, toutes compétitions confondues.



4, comme le nombre de changements apportés par Paul Le Guen par rapport au match face à la Real Sociedad. Berthod, Dhorasoo, Carrière et Elber remplaçaient ainsi Sartre, Malouda, Govou et Luyindula.



24, comme le nombre de minutes pendant lesquelles l'OL s'est retrouvé, virtuellement, à un point de Monaco. Toulouse avait en effet ouvert le score à la 48e minute de sa rencontre face au leader, mais 24 minutes plus tard donc, Givet égalisait pour les Monégasques, pendant qu'au même moment, ou presque, Eloi faisait de même pour Lens.





T.L.

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte