Masculins / Real Sociedad 0 - OL 1

L'OL fait un grand pas !

Publié le 25 février 2004 à 22:45:57
Vainqueur 1-0 àn San-Sebastien sur un but contre son camp de Schürrer, l'OL a accompli un grand pas vers les quarts de finale de la Ligue des Champions. Solides et bien en place, les Lyonnais ont globalement maîtrisé la partie pour remporter un succès logique. Il faudra néanmoins confirmer ce résultat probant dans deux semaines à Gerland.
Vainqueur 1-0 àn San-Sebastien sur un but contre son camp de Schürrer, l'OL a accompli un grand pas vers les quarts de finale de la Ligue des Champions. Solides et bien en place, les Lyonnais ont globalement maîtrisé la partie pour remporter un succès logique. Il faudra néanmoins confirmer ce résultat probant dans deux semaines à Gerland.





Le jeu

Si ce n'est un premier quart-d'heure un peu difficile, l'OL a dans l'ensemble contrôlé les débats mercredi soir à Anoeta. Le but inscrit par Schürrer contre son camp, sur un centre de Malouda, a sans doute mis un coup au moral des hommes de Denoueix. Car, par la suite, les meilleures occasions étaient lyonnaises, Essien (34'), puis Juninho, sur coup-franc (51'), obligeant Westerveld à sortir le grand jeu. Il fallait attendre les dix dernières minutes pour revoir la Real Sociedad se montrer plus pressant. Karpin trouvait alors la barre sur un superbe coup-franc. Mais l'OL n'était pas en reste et Malouda touchait du bois à son tour, dans les arrêts de jeu. On en restait donc sur ce score de 1-0, mérité, pour les hommes de Paul Le Guen, qui devront rééditer la même performance dans deux semaines à Gerland.





Le fait du match

Le but lyonnais, marqué par le malheureux Schürrer contre son camp, à la 18e minute, a sans aucun doute fait basculer le match. Quelque peu ballotés jusque là, les Gones n'ont pratiquement plus été inquiétés par la suite, la Real ayant visiblement beaucoup de mal à se remettre de ce coup du sort.





La clé du match

La maîtrise des Champions de France en milieu de terrain, avec une énorme activité de la paire Diarra-Essien, a considérablement gêné les Espagnols qui n'ont quasiment pas inquiété Grégory Coupet, malgré leur but de retard. Dominateurs techniquement, les Olympiens se sont même crées la plupart des occasions et auraient pu aggraver le score. A l'issue d'une partie bien contrôlée, où ils ont dominé dans presque tous les domaines, les Gones ramènent donc un succès logique et ô combien précieux de San Sebastien.



Les chiffres

1, comme la première victoire de l'OL contre un club espagnol en Coupe d'Europe. Avant ce succès à San Sebastien, les Lyonnais avaient subi la loi de Valence, en C1, en 2000-2001 (0-1; 1-2) et de Barcelone, toujours en C1, la saison suivante (0-2; 2-3).



1, également, comme la première défaite de la Real Sociedad dans son antre d'Anoeta en Coupe d'Europe. C'est donc un petit exploit qu'ont réalisé les Champions de France ce soir...



16, comme le nombre de victoires à l'extérieur que compte désormais l'OL en Coupe d'Europe depuis le début de l'ère Aulas. Après, entre autres, la Lazio, l'Inter (2 fois), le Celtic, Leverkusen et dernièrement Münich, les Gones ajoutent un nouveau succès de prestige hors de leurs bases et démontrent, que sur tout les terrains du continent, ils savent voyager !



132, comme le nombre de joueurs ayant désormais porté le maillot lyonnais en Coupe d'Europe. Romain Sartre a disputé, en effet, son premier match européen mercredi soir. Un sacré baptême du feu pour le jeune défenseur qui s'est plutôt bien passé. Avec 58 matches disputés, Grégory Coupet demeure lui, de loin, le lyonnais ayant le plus d'expérience sur le continent.





T.L.

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte