Grégory Coupet : « Mes gardiens doivent se sentir embarqués dans une histoire »