Jérôme Renaud, le couteau suisse de l’équipe