Sébastien Gérin, l’ange gardien